La conduite de scooter sans BSR est-elle autorisée à 18 ans ?

Pour les jeunes de 18 ans, les scooters sont un moyen de transport courant en raison de leurs nombreux avantages. Malgré le fait qu'ils les apprécient, ils ne sont souvent pas conscients de la contribution de ce véhicule à la sécurité routière. C’est la raison pour laquelle la loi a élaboré un certain nombre de directives auxquelles toute personne souhaitant conduire un scooter doit se conformer. Il est désormais nécessaire pour tout conducteur de cyclomoteur léger ayant atteint l'âge de la majorité, de posséder un Brevet de Sécurité Routière (BSR). Toutefois, vous devez respecter quelques obligations si vous venez d'avoir 18 ans et que vous souhaitez conduire votre scooter sans le BSR.

Quelle est la nécessité du BSR pour les jeunes de 18 ans ?

Le BSR est attribué après avoir reçu une formation sur la conduite d’un cyclomoteur ou d’un quadricycle léger. Pour pouvoir conduire ce genre de véhicules, il faut évidemment être titulaire d'un BSR. La formation est accessible à toute personne âgée d’au moins 13 ans. Les personnes nées avant le 1er janvier 1988 sont néanmoins exemptées de cette obligation. Vous devez d'abord suivre une formation théorique agréée par l'ASSR (concernant majoritairement Les jeunes scolarisés), ou l'ASR pour obtenir un BSR. 

Sujet a lire : Comment interpréter les rêves d'accident de voiture ?

Les élèves de cinquième s'inscrivent au premier niveau, tandis que les élèves de troisième s'inscrivent au deuxième niveau. L’ASR est dispensé par le Centre de Formation d'Apprentis (CFA) et le Groupement d'établissements de l'éducation nationale (GRETA). Vous devez effectuer une formation pratique de 8 heures à l'auto-école après la partie théorique. Elle se compose de 4 heures de conduite libre dans la circulation, de 3 heures de conduite libre hors circulation et d'une heure de sensibilisation aux risques de la conduite.

Quels sont les risques de conduire un scooter à 18 ans sans BSR ?

À 18 ans, la conduite d'un scooter suggère que vous avez déjà effectué votre BSR. Cette obligation a été instaurée par le décret n° 2002-675. Le non-respect de cette décision est passible d'une amende de classe 1. Toutefois, vous pouvez vous dispenser du BSR si vous possédez un titre équivalent conféré par un autre État membre de l'Union européenne. Il convient de mentionner que, selon la taille du scooter, un autre type de permis est nécessaire pour le conduire. Il faut au moins un permis B pour conduire un scooter d'une cylindrée inférieure à 125 cm³. Un permis A est nécessaire pour les scooters de plus de 125 cm³.

Avez-vous vu cela : Rôle et avantages de l'huile pour moteur et transmission

Comment obtenir son BSR pour conduire un scooter à l'âge de 18 ans ?

En raison de la nécessité de la règle, vous devez terminer ce cours avant de pouvoir conduire votre scooter après l'âge de 18 ans. Vous devez néanmoins présenter de nombreux papiers afin de passer le BSR. Les pièces nécessaires sont :

  • 4 photos d’identité en couleur ;
  • Une copie de votre pièce d'identité ;
  • Pour les mineurs, une photocopie de la carte d'identité du représentant légal et parfois le livret de famille sont demandés.
  • Une attestation de résidence datant de moins de trois mois. 
  • Pour les mineurs, une copie de la carte d'identité de l'hôte et une attestation d'hébergement sont réclamées.

Le prix de la formation varie de 150 à 400 euros.

Comment assurer son scooter sans BSR ?

Si vous êtes né avant 1988, même si vous avez le droit légal de conduire un scooter sans BSR, vous ne serez pas autorisé à le faire sans assurance. Sans assurance, vous risquez de vous faire confisquer votre scooter et de recevoir une amende si les autorités vous arrêtent. En outre, vous serez tenu de couvrir les frais en cas d'accident. Le prix des soins médicaux en cas d'accident et des indemnités peut rapidement atteindre des milliers d'euros.

Pour assurer votre scooter sans BSR, vous devez remettre un certain nombre de documents à l'assureur, notamment :

  • La carte grise officielle du scooter
  • Votre permis de conduire ou le BSR/AM du conducteur
  • Votre carte d'identité (pour ceux qui sont nés avant 1988, mais qui n’ont pas de permis de conduire).
  • Votre relevé d’informations (pour ceux qui sont déjà assurés)

Vous devez avoir votre carte d'immatriculation et votre BSR sur vous lorsque vous conduisez votre scooter. Le permis est pris en compte uniquement si vous n'avez pas de BSR, ou votre carte d'identité si vous êtes né avant 1988. Vous devrez également apposer l'autocollant d'assurance sur votre scooter.